Vers la fin de la société salariale ?

Home / le lab / Vers la fin de la société salariale ?

Vers la fin de la société salariale ?

Si le travail nous tient à ce point, nous pousse à nous dépasser et structure autant nos existences c’est d’abord parce qu’il est porteur de nombreuses promesses. D’abord, la promesse d’accomplissement de soi par la reconnaissance des savoir-faire, la construction
identitaire qui en découle grâce au regard des usagers, des collègues, de la hiérarchie, de nos
entourage. Mais aussi la promesse d’émancipation sociale, d’être utile au monde et aux autres, et de l’apprentissage du vivre ensemble

Le travail : un pacificateur individuel et social irremplaçable

La place acquise depuis la révolution industrielle par le travail au sein de nos sociétés semblait définitive. Au cours des deux dernières décennies, elle a, cependant, été remise en
cause de façon multiforme par les évolutions économiques et sociales de nos sociétés.

Jusqu’au milieu des années 1970, nos sociétés restaient exclusivement structurées autour du modèle de travail salarié. Ce modèle impliquait à la fois une séparation de la sphère professionnelle et de la sphère privée et la domination du travail dans la détermination de
l’identité sociale des individus.

 

Le digital transforme le travail

La globalisation et la révolution technologique ont fait éclater ce schéma. La demande de
travail est désormais plus sélective et plus exigeante et les lignes de partage entre les vies
professionnelles et les vies privées sont de plus en plus ténues. Difficile en effet lorsque l’on
est censé répondre présent pour justifier de son implication et de son dynamisme d’invoquer à
son N+1 le droit à la déconnexion.

Le digital transforme le travail

Les nouvelles technologies ont rendu possible l’opportunité de travailler à tout moment, sur tout support, et où que l’on se trouve.
Aujourd’hui la « carrière » repose bien souvent sur une succession d’expériences et de postes
au sein d’une même entreprise ou de plusieurs sociétés. Or, rien n’exclut qu’à l’avenir les
entreprises ne fassent très majoritairement appel qu’à des salariés contractuels, au cas par cas.
Ainsi la masse salariale pourrait majoritairement se concentrer au sein des entreprisessur les
freelance ou les collaborateurs temporaires.

Avec cette révolution et ce changement de paradigme, c’est la notion même de salaire garanti
chaque mois qui serait remise en question puisque à l’heure de l’avènement du numérique et de la flexibilité, le sens de l’histoire nous dirige progressivement vers des rémunérations
payées en temps réel, la fin des carrières, au sens où nous l’entendons aujourd’hui et le développement du travail indépendant.

Comment réussir l’intégration de ces transformations ?

Les entreprises qui arriveront le mieux à faire face à de tels bouleversements sont celles qui
intégreront le mieux et le plus rapidement ces transformations dans leur culture managériale
et leurs process.
Il est dès lors indispensable que les équipes de direction et les Directions des ressources
humaines se mobilisent au plus vite pour faire comprendre à leurs salariés ces évolutions très
profondes pour avoir une pensée d’avance.

logiquespubliques
logiquespubliques
Logiques Publiques est un cabinet de conseil spécialisé en affaires publiques ayant pour vocation d’apporter un accompagnement stratégique aux institutions publiques et aux organisations.
Contact Us

Start typing and press Enter to search

Le changementlp5-copy-copy_29815361